05/02/2011

How to Tune your carbs part #5

Le circuit principal du carburateur :

Le circuit principal du carburateur sert à prendre le relais du circuit de progression lorsque que le papillon du carburateur est ouvert. Du fait que maintenant le papillon est ouvert, la dépression régnant dans la pipe d’admission est maintenant faible ce qui rend le circuit de progression inopérant (plus de dépression au niveau des trous de progression). En revanche, l’augmentation de la vitesse de l’air entrant dans le carburateur et accélérant encore au travers de la buse va initier une dépression au niveau du diffuseur aspirant au travers de celui-ci un mélange air/essence dosé par le gicleur principal, le gicleur d’air, le tout mélangé par le tube d’émulsion.

 

Réglage de la taille du gicleur principal :

Capture plein écran 01022011 192113.bmp.jpg

Maintenant que la taille des gicleurs de ralenti et d’air à maintenant été sélectionnée, le réglage de la taille du gicleur principal est des plus simples. Il consiste, aidé par notre mano AFR large bande à rechercher une valeur de richesse stabilisée aux alentours de 12,5/12,75 :1 lors d’une accélération pleine charge. L’idéal est de rouler à vitesse stabilisée en appliquant une charge progressive sur le moteur pour éviter un éventuel trou occasionné par l’absence temporaire de pompe de reprise jusqu'à une accélération plein gaz. Lorsque vous êtes plein gaz observez votre mano AFR large bande et jouez sur la taille du gicleur principal jusqu'à viser un AFR compris entre 12.5 :1 et 13 :1, idéalement 12.75 :1.

 Capture plein écran 01022011 192120.bmp.jpg

Si l’AFR est supérieur à 12.75 :1, par exemple 13.5 :1 (un peu trop pauvre pour une accélération plein gaz), augmentez la taille du gicleur principal, si l’AFR est inférieur à 12.75 :1, par exemple 11.5 :1, diminuez la taille du gicleur principal.

 

La pompe de reprise.

Lors d'une brusque accélération, on provoque l'ouverture totale du papillon, ce qui entraîne une augmentation rapide du débit d'air, laquelle n'est pas suivie d'une augmentation du débit de carburant à cause de la plus grande inertie de ce dernier. Capture plein écran 01022011 192126.bmp.jpg

Pour éviter un « trou », c'est-à-dire une baisse brutale de régime, on utilise l’action de la pompe de reprise. Celle-ci envoie lors de la reprise une quantité d'essence supplémentaire. Sur une pompe de reprise à membrane, la fermeture du papillon détend le ressort de rappel de la membrane et celle-ci, en se retirant, provoque une dépression dans la chambre de la pompe. La soupape de sortie empêche la sortie du carburant, tandis que la soupape d'entrée se lève, permettant ainsi un afflux de carburant suffisant pour remplir rapidement la chambre de la pompe.

L'amplitude de la course de la membrane détermine la quantité d'essence injectée, tandis que la largeur de l'orifice de sortie définit la vitesse de sortie du carburant pompé.

Capture plein écran 01022011 192131.bmp.jpg

Réglage des vis de pompes de reprise :

Le réglage de la quantité d’essence injectée par les pompes de reprises intervient en dernier dans le réglage de la carburation. Lorsque que le reste de la carburation est correctement réglée, il est nul besoin qu’elles injectent une grosse quantité d’essence. Vissez les écrous de tiges de pompe de reprise juste assez pour que la petite hésitation qui pourrait subsister en cas de brusque accélération disparaisse.

Généralement, le débit des pompes de reprises nécessaire est beaucoup moins important une fois la bonne transition trouvée entre le circuit de progression et le circuit principal.

 

Ce qu’il ne faut pas faire :

La plupart des gens règlent leurs pompes de reprise au début afin de faciliter la conduite, mais leur action va fausser la lecture de l’AFR vu l’enrichissement conséquent du mélange qu’elles procurent. Il faut donc procéder au réglage de celles-ci en DERNIER lorsque tout le reste de la carburation est correctement réglé.

Capture plein écran 01022011 192138.bmp.jpg

20:45 Écrit par viNce | Lien permanent | Commentaires (4) | | |  Facebook

Commentaires

un p'tit article tech sur F4E ? pour entrer dans la postérité ;-DD
good job man ,c'est du lourd ça!;-)

Écrit par : Eddy GARRY | 06/02/2011

Chui juste traducteur dans l'histoire ;-)

Écrit par : viNce | 06/02/2011

bah oui,mais c'est ce qui va faire passer le nombre confidentiel de lecteurs de ce post à une toute autre échelle chez nous,d'autant que c'est bien réaliser ....;-)

Écrit par : Eddy GARRY | 06/02/2011

c'est super intéressant, merci vince
de plus cela me conforte dans l'idée que sans un mano AFR large bande, il est impossible de régler quoi que se soit !!!...
pour moi cela sera un lambdamètre digital STACK

Écrit par : jacques | 06/02/2011

Les commentaires sont fermés.